ADORING MARGOT ROBBIE
    Latest Images - More than 47.000 photos of Margot Robbie
YOUR BEST SOURCE FOR EVERYTHING MARGOT ROBBIE - ONLINE SINCE 2016 -

octobre 18, 2017  Comments are off 2017, Apparitions Publiques

Lundi soir se tenait la soirée ELLE Women in Hollywood au Four Seasons Hotel à Los Angeles, organisée par nos confrères du « ELLE » américain afin de célébrer les grandes femmes du cinéma. A cette occasion, l’actrice Margot Robbie, l’une des personnalités mises à l’honneur, a troqué le discours traditionnel contre une lettre adressée à Hollywood et publiée sur le site de ELLE.com. Un texte truffé de références au film « The Breakfast Club » de John Hughes, qui raconte l’histoire de cinq élèves d’un lycée qui, collés, doivent écrire un essai sur le sujet « Qui pensez-vous être ? ». Si le long-métrage dont elle s’est inspirée date de 1985, sa lettre s’avère résolument moderne puisque l’actrice y fait de nombreuses allusions à l’affaire Harvey Weinstein. Pour rappel, le producteur aux 81 Oscars est accusé par de nombreuses comédiennes d’agression sexuelle, de harcèlement sexuel, mais aussi de viol.

« Cher Hollywood, nous acceptons d’avoir sacrifié toute une semaine pour défendre nos droits et notre condition de femmes. Mais nous trouvons absurde de devoir écrire une dissertation sur qui nous pensons être quand vous nous voyez exactement de la façon dont vous voulez bien nous voir : dans les termes les plus simples et les définitions qui vous accommodent » : c’est ainsi que l’actrice débute sa lettre.
« Il y a des femmes à Hollywood, et ailleurs, qui ont prouvé cette semaine que ce sont elles les vraies héroïnes ! »

Au fil du texte, les références à l’affaire Weinstein, qui secoue Hollywood depuis maintenant une semaine, se sont multipliées sans que Margot Robbie ne prononce pourtant une seule fois le nom du producteur. « Ces dernières années, les films de super héros ont fait fureur, et je devrais le savoir puisque j’ai profité de cette mode. Tout ce que je souhaite, c’est que nous puissions transférer ne serait-ce qu’un peu de cet héroïsme dans la réalité. Il y a des femmes à Hollywood, et ailleurs, qui ont prouvé cette semaine que ce sont elles les vraies héroïnes ! Leur bravoure et leur courage de dire la vérité ont eu un réel impact qui peut s’avérer être le début d’un véritable changement. » L’actrice a ensuite appelé les femmes à se rassembler et à se serrer les coudes, avant de terminer son discours exactement de la même manière que dans le film. « Ce que j’ai fini par comprendre, c’est que de façon individuelle, nous sommes uniques et puissantes, mais qu’ensemble nous sommes invincibles. […] En reprenant les mots du film « The Breakfast Club« , chacune de nous est à la fois une surdouée, et une athlète et une détraquée et une princesse et une délinquante. »

L’héroïne du film « Suicide Squad » a signé sa missive « Le Club des Filles ». Une manière forte d’apporter son soutien aux victimes de l’affaire Weinstein et d’afficher clairement son engagement dans la lutte féministe.

(Source – Elle.fr)